Accueil - Contact

lundi 25 août 2014

Spahis illustrés par Lucien Rousselot


Lucien Rousselot (1900-1992) fait partie des grands noms de la peinture militaire. Membre de La Sabretache, peintre titulaire des armées, il s'illustre entre-autres dans la réalisation de grandes séries de planches relatives à l'épopée impériale et à l'armée française. Il publie notamment, entre 1943 et 1971, une série de 106 planches documentaires : « Les Uniformes de l’Armée française » qui constitue une œuvre magistrale, et qui demeure encore aujourd'hui pour la plupart des amateurs un ouvrage de référence.
Dans son atelier, véritable musée miniature, le visiteur pouvait découvrir, entre autres trésors, d’admirables figurines à cheval d’environ 40 centimètres de hauteur, réalisées avec l’aide de son épouse, entièrement équipées et armées. Produites en très petit nombre, ces figurines sont des plus recherchées.
En tant qu'illustrateur, il réalisera pour des programmes et des cartes de vœux régimentaires de très belles planches comme celles présentées ci-dessous.


Spahi algérien illustrant une carte de vœux du 8e Spahis en Indochine.

Spahis-Rousselot-1B.jpg

Spahis algériens illustrant une carte de vœux du 8e Spahis.

Spahis-Rousselot-2B.jpg

Spahi marocain illustrant une carte de vœux du 2e Spahis marocains en Indochine.

Spahis-Rousselot-3B.jpg

Spahi marocain, planche tirée d'un programme du Concours hippique de Paris de 1936 auquel un escadron du 4e Spahis marocains a participé.

Spahis-Rousselot-4B.jpg

dimanche 22 juillet 2012

Les Spahis, 1900-1914 par André Jouineau


ban02.png
André Jouineau est né en 1952, auteur illustrateur, collaborateur régulier depuis 25 ans de plusieurs magazines et collections d’ouvrages publiés par Histoire et collections (Paris) et les éditions du Canonnier (Nantes).
Peintre de formation autodidacte, il se consacre pour l’essentiel, depuis les années soixante-dix, à l’étude et à l’histoire des uniformes, une vocation née avec la parution des premiers volumes uniformologiques dessinés par L. et F. Funcken. Collaborateur régulier des différentes revues spécialisés, il débute dans Uniformes puis rejoint Tradition. Nommé peintre officiel de l’Armée en 1985 (titre conservé jusqu’en 1994), il participe à différents salons à Paris et en province et réalise de nombreux tableaux pour des salles d’honneurs de régiments.
Au milieu des années quatre-vingt dix, sans abandonner les techniques traditionnelles comme la peinture à l’huile ou la gouache, il aborde l’illustration informatique qui permet "d’inventer" un genre nouveau en uniformologie, tout en restant dans la logique synoptique et didactique des grands anciens. Fort de cette nouvelle technique, il réalise des séries de planches dans Figurines, Militaria, Steel-Masters, VaeVictis et Soldats Napoléoniens.
En 2010, il crée avec Eric Lemaître le site Images de Soldats qui permet aux amateurs d'uniformologie et aux figurinistes d'avoir accès à une banque de donnée formidable, de plusieurs centaines de planches consacrées à l'armée française depuis la Monarchie jusqu'à la guerre d'Algérie.

Pour les lecteurs du site Spahis.fr, André Jouineau offre la planche consacrée aux uniformes des spahis algériens entre 1900 et 1914.

Fond de planche site internet
Si vous souhaitez avoir accès à la planche en grand format et l'enregistrer, cliquez dessus.

Planche n°283: Les Spahis Algériens, 1900-1914

Les trois régiments sont créés entre 1842 et 1844, au début de la IIIème République, il y a toujours 3 régiments de spahis Algériens soit un par département, le 1er à Alger, le 2ème à Oran et le 3ème à Constantine. Le 4ème spahis est d'origine tunisienne, il est créé en 1882 et se compose au début de compagnies mixtes infanterie et cavalerie. C'est en 1886 que les éléments de cavalerie forment le 4ème spahis. A la mobilisation du 2 août, les escadrons de guerre sont envoyés combattre en métropole. Au début de la guerre de 1914 un 5ème spahis est mis sur pied pour aller combattre en France.

Légende de la planche:
1. Maréchal des Logis chef du 3ème Spahis.
2. Spahis "français" du 2ème Spahis.
3. Spahis indigène du 4ème régiment de Spahis en grande tenue. A noter la façon particulière de porter le mousqueton au regard du spahis français.
4. Distinctives des régiments de spahis de gauche à droite: 1er, 2ème, 3ème et 4ème spahis.
5. Maréchal des Logis rengagé du 3e Spahis.
6. Trompette du 3ème Spahis.

Remerciements à: André Jouineau et Images de Soldats

dimanche 10 juin 2012

Chef d'escadron du 3e Spahis vers 1848


Planche tirée des Carnets de La Sabretache représentant le général de division Desvaux en petite tenue de chef d'escadron du 3e Spahis, dessiné en 1848 par Auguste Raffet. L’œuvre originale était dans la collection Bernard Franck.

3eRS_RaffetCR.jpg

Si vous souhaitez voir ce document en grand format, cliquez dessus.

vendredi 6 avril 2012

Nouba du 3e Spahis vers 1900


Planche tirée de l'ouvrage Fanfares et musiques des troupes à cheval 1640 1940 du commandant Bucquoy. On retrouve sur cette illustration, la raïta, le bendir, le tambour et le chapeau chinois. Ce dernier est l'instrument typique des formations musicales de l'armée d'Afrique sa présence trouve son origine dans une vieille coutume ottomane adoptée par les régiments de l'armée d'Afrique, la queue du cheval tué sous le guerrier était un témoignage de courage. Elle était par la suite exposée devant la tente du guerrier.


Nouba2CR.jpg

Si vous souhaitez voir ce document en grand format, cliquez dessus.

Le dessin est l’œuvre du célèbre peintre militaire et animalier Eugène Leliepvre. Né en 1908, il connut l’exode de la Grande Guerre et, enfant, assista à la charge de la Cavalerie Française dans les rues pavées de Lille : elle décida de sa vocation d’historien militaire. Il illustra de nombreux ouvrages ayant trait à l'histoire militaire, à la chasse et aux élégantes.

13_Eugene_LELIEPVRE_Jeune_maneq_BD.jpg
Peintre officiel de l'Armée depuis 1951, son rôle fut déterminant dans la diffusion de l'histoire militaire auprès du grand public. Son goût prononcé pour l'uniformologie le poussa naturellement vers la figurine historique et pendant 30 ans il se chargea de réaliser toute la documentation et les prototypes de la société Historex, première marque de figurines ronde bosse en plastique dont la qualité continue de ravir les amateurs.
Chevalier de la Légion d'Honneur, Eugène Leliepvre vient de fêter ses 104 ans.

Liens:
http://www.eugeneleliepvre.com
http://www.historex.com

samedi 3 mars 2012

Trompettes du 7e Escadron de Spahis Algériens


Représentation des trompettes du 7 Escadron de Spahis Algériens de Senlis au défilé par Eugène Lelipevre. Le 7e ESA fait suite au 7e Régiment de Spahis Algériens dissout après la Libération. Il était régulièrement présent au défilé du 14 Juillet jusqu'à la fin de la guerre d'Algérie et la dissolution de l'ensemble des régiments issus de l'Armée d'Afrique.

7ERSA1.jpg

Si vous souhaitez voir ce document en grand format, cliquez dessus.

lundi 6 juin 2011

Spahis d'après l'œuvre de Louis Klauth


Louis Klauth (1919-2007) était un des derniers peintres de Petits Soldats de Strasbourg. Il est à l'origine d'une collection complète de plusieurs dizaines de soldats montés sur socle, peints avec minutie et détails. Afin d'approcher au plus près de la réalité des uniformes des soldats, il constitua tout au long de sa vie un dossier d'étude de plusieurs centaines de pages comprenant des dessins, des gouaches, des calques ou encore des notes manuscrites qui lui permettaient d'approcher au plus prêt de la réalité des uniformes des soldats de l'armée française de l'époque. Nous vous présentons les dessins qui traitent des spahis sous la IIIe République.


Si vous souhaitez voir ces planches en grand format, cliquez dessus.

LouisKlauth1.png

LouisKlauth3.png

LouisKlauth2.png



Remerciements à Alain Berizzi pour la mise à disposition de ces trésors provenant de sa collection personnelle.
Nous vous recommandons particulièrement son site internet Soldaademohler dédié aux Petits Soldats de Strasbourg et à l'iconographie militaire.

jeudi 26 mai 2011

Spahis Algériens en 1914: revue de détail


Planche éditée par François Vauvillier dans les années 1980. Elle fait partie d'une série d'une quinzaine de planche ayant trait aux uniformes de l'armée française de 1914 à 1945.
L'intérêt de ces planches réside dans le détail apporté à la description des uniformes tant dans le dessin que dans la notice explicative.


Revuededetail1_CR.jpg


Si vous souhaitez voir ces documents en grand format, cliquez dessus.


Revuededetail.jpg


dimanche 3 avril 2011

Spahis par Edmond Lajoux


Faisant suite à l'article Spahis sous la plume de Mac Orlan et les pinceaux de Lajoux voici les planches uniformologiques d'Edmond Lajoux tirées de l'ouvrage Les Africains, mises en couleurs à la main dans les ateliers d'Edmond Vairel, enlumineur.


Spahis algériens

SpahisLajoux6CR.jpg


Officier de spahis algériens

SpahisLajoux7CR.jpg


Spahis & tirailleurs tunisiens

SpahisLajoux2CR.jpg


Spahis marocains grande tenue

SpahisLajoux4CR.jpg


Spahis marocains
SpahisLajoux5CR.jpg


Spahis sénégalais
SpahisLajoux3CR.jpg


Spahis au crépuscule des Dieux

SpahisLajoux1CR.jpg

Si vous souhaitez voir chaque planche en grand format, cliquez dessus.

samedi 26 février 2011

L'uniforme de l'officier de spahis sous le Second Empire


L’officier Français de spahis sous le Second Empire d’après le règlement de 1858 (Le règlement de 1858 entérine définitivement des usages en pratique depuis le début des années 1850):

Capitaine Spahis SE Aquarelle

Tenue:

· Dolman ou spencer orné de six brandebourgs (dans la pratique il y en a sept depuis son adoption en 1842

· Fourragère en soie noire

· Galons de grade couleur or

· Képi bleu de ciel avec tresse de grade, fausse jugulaire et nœud hongrois sont couleur or

· Ceinture en soie cramoisie, glands et coulant en or

· Pantalon bleu de ciel à bande rouge très ample se resserrant en bas

· Pantalon de route garni de fausses bottes noires

· Caban en drap bleu de ciel, doublé de garance, avec tresses noires et galons de grades en or

· Capote de petite tenue bleu foncé en forme de tunique, sans plis ni fronces, avec parements et pattes de collet garance

· Ceinturon de grande tenue composé de cinq bandes bleu de ciel et de quatre en or, plaque carrée dorée et timbrée d’un croissant et d’une étoile entre deux feuilles de laurier

· Ceinturon de petite tenue en cuir noir verni avec la même plaque

· Dragonne de grande tenue en soie noire, gland et coulant en or

· Dragonne de petite tenue entièrement en cuir noir verni

Sources:
- Collectif , Carnet de la Sabretache : les Spahis, Paris, La Sabretache, 1982, 55p.
- Colonel (H.) R. Noulens, Les Spahis cavaliers de l’armée d’Afrique, Paris, Musée de l’Armée, 1997, 168p.