L’officier Français de spahis sous le Second Empire d’après le règlement de 1858 (Le règlement de 1858 entérine définitivement des usages en pratique depuis le début des années 1850):

Capitaine Spahis SE Aquarelle

Tenue:

· Dolman ou spencer orné de six brandebourgs (dans la pratique il y en a sept depuis son adoption en 1842

· Fourragère en soie noire

· Galons de grade couleur or

· Képi bleu de ciel avec tresse de grade, fausse jugulaire et nœud hongrois sont couleur or

· Ceinture en soie cramoisie, glands et coulant en or

· Pantalon bleu de ciel à bande rouge très ample se resserrant en bas

· Pantalon de route garni de fausses bottes noires

· Caban en drap bleu de ciel, doublé de garance, avec tresses noires et galons de grades en or

· Capote de petite tenue bleu foncé en forme de tunique, sans plis ni fronces, avec parements et pattes de collet garance

· Ceinturon de grande tenue composé de cinq bandes bleu de ciel et de quatre en or, plaque carrée dorée et timbrée d’un croissant et d’une étoile entre deux feuilles de laurier

· Ceinturon de petite tenue en cuir noir verni avec la même plaque

· Dragonne de grande tenue en soie noire, gland et coulant en or

· Dragonne de petite tenue entièrement en cuir noir verni

Sources:
- Collectif , Carnet de la Sabretache : les Spahis, Paris, La Sabretache, 1982, 55p.
- Colonel (H.) R. Noulens, Les Spahis cavaliers de l’armée d’Afrique, Paris, Musée de l’Armée, 1997, 168p.