La 1ere Brigade de Spahis est reconstituée en 1943 en Afrique du Nord avec à sa tête le colonel Brunot. Elle est l'héritière de la 1ere Brigade de Spahis du colonel Jouffrault, qui s'était illustrée lors de la campagne de 1939-1940 où elle avait été citée à l'ordre de l'armée par le Général Huntziger.

Les régiments qui constituent la 1ere BS pour la campagne 1944-1945 sont le 7e Régiment de Spahis Algériens commandé par le colonel Winsbach et le 5e Régiment de Spahis Marocains qui est sous les ordres du colonel Sabarots. Le colonel Winsbach sera tué en Alsace le 26 février 1945, dès lors le fanion du 7e RSA sera orné d'une queue de cheval blanche en souvenir de la mort au combat de son chef de corps.
Ces régiments sont constitués d'escadrons montées, seules quelques pelotons notamment ceux affectés aux P.40 antichars sont motorisés.

Débarquée en France en septembre 1944, elle est stationnée dans la région de Toulouse pendant quelques semaines avant de monter en ligne vers le Nord-Est de la France où elle est engagée d’abord dans les Ardennes puis en Alsace où elle participe aux combats de la poche de Colmar dans la région Huningue-Mulhouse. Elle atteint le Rhin le 9 février 1945 à Chalampé.

Par la suite, elle est engagée en Forêt Noire où elle est chargée de nettoyer les poches de résistances allemandes. Ses escadrons de pointes atteindront le col de l'Arlberg en Autriche juste avant la fin des hostilités

Ainsi se termine l'épopée de la 1ere Brigade de Spahis qui, comme les deux régiments qui la composent, sera dissoute au début de 1946. Pour sa conduite durant la campagne de 1944-1945, le 7e Régiment de Spahis Algériens est décoré de la croix de guerre avec une citation à l'ordre du Corps d'Armée.


Spahi, René Bouhant, 7e RSA. Peloton P.40 antichars
Pris en photo à Paris lors d'une permission en décembre 1944 où il peut revoir sa mère qu'il avait quittée en 1942 lorsqu'il avait choisit de rejoindre l'Afrique du Nord en passant par l'Espagne, pour s'engager au 1er Régiment de Spahis Algériens.
A son plus grand désarroi, il se rendit compte lors de cette permission que le prestige du burnous et du sable chaud avait été remplacé dans le cœur des petites parisiennes par la bannière étoilée et les chewing gum....

Rene_Bouhant_7eRSA_1944FR.jpg


Sous- officier du 7e RSA, Campagne 1944-1945

Sous-Off_7eRSAFR.jpg

Spahi du 7e RSA, Campagne 1944-1945.

7eRSA_1944-45FR.jpg

Brigadier indigène du 7e RSA pris en photo en Allemagne à l'été 1945.
Notre homme arbore l'insigne premier modèle du 7e RSA.

7eRSA45.jpg

Lieutenant du 7e RSA indication au dos: Forêt Noire juillet 1945.

Contrairement à la photo précédente, l'officier arbore ici le nouvel insigne du 7e RSA qui cohabitera au sein du 7e RSA avec le modèle précédent jusqu'à sa dissolution en 1946. Ces deux photos prisent à la même période semble accréditer la thèse que l'insigne du 7e RSA, fabriqué à peu d'exemplaire, ait été distribué principalement aux cadres européens du régiment.

Lieut_7eRSA_1945FR.jpeg

Prise d'arme de la 1ere Brigade de Spahis
Série de photos prises lors des adieux de la 1ere Brigade de Spahis au Général de Lattre de Tassigny le 4 août 1945 à Neumühl, Allemagne.

Le général de Lattre de Tassigny passe en revue le 7e Régiment de Spahis Algériens

1ereBS_1945FR.jpg

Défilé de la nouba du 7e Régiment de Spahis Algériens

1ereBS_1945-2FR.jpg

Spahis Marocains du 5e RSM posant fièrement lors de la prise d'arme

1ereBS_1945-3FR.jpg
1ereBS_1945-4FR.jpg

Insigne premier modèle du 7e RSA, gravé d'un matricule au revers

ins-7eRSA-1erMod.jpg

Ins_7eRSAFR.jpg

Insigne second modèle du 7e RSA, exemplaire du brigadier-chef Bouhant

copie2de7ersa0039jm8.jpg
Ins_7eRSA_1945FR.jpeg

Insigne tissu Rhin et Danube attribué à titre personnel aux militaires qui ont appartenu à la 1° Armée Française antérieurement au 9 mai 1945, exemplaire du brigadier-chef Bouhant

84082R_D1.jpg


PS: N'hésitez pas à me contacter via l'onglet en haut de cette page, si vous possédez des souvenirs se rapportant à cette épopée.