Le Burnous est une association créée en 1895 dans le but de favoriser l'entraide et la fraternité entre les anciens militaires ayant servi en tant que Spahis, Goumiers, Sahariens, Méharistes et Supplétifs. Encore active aujourd'hui cette association, en plus de sa mission première, perpétue désormais auprès des jeunes générations le souvenir de ceux qui ont porté le burnous et la chéchia depuis 1831.

Drapeau_Le_Burnous.jpg

Afin de récompenser ses membres méritants l'association édite dès ses débuts une médaille. Il existe plusieurs types qui ont été décernés jusqu'à aujourd'hui. Nous vous présentons les trois premiers types.

1er type: Plaquette de bronze de 50 mm de large pour 73 mm de hauteur, gravée au nom du membre auquel elle est attribuée. Poinçon BRONZE sur la tranche.

A l'avers:
Marianne en cuirasse portant une cape,
arborant en chef un bonnet phrygien orné de feuilles de chênes,
inscription République Française,
signature du graveur S. E. Vernier.
Au revers:
Attribution au nom et grade du récipiendaire: "Le Burnous au...",
palme de laurier.

Ce modèle est rare puisqu'il est indiqué comme inconnu dans le numéro 92 de la revue Symboles & Traditions. Il daterait des premières années de l'association.

2e type: Médaille circulaire en argent de 31 mm de diamètre et de 44 mm de hauteur avec la bélière.

A l'avers:
Signature F. Rasumny,
casque coloniale à fond peu élevé,
cheveux de l'effigie personnalisant la République très épars sur l'épaule droite,
inscription Honneur et Patrie.

Au revers:
Signature du graveur S. Duseaux,
cartouche rectangulaire ornementé au centre et légèrement décalé vers le bas,
inscription "Fondée le 26 juin 1899" sur deux lignes placées au-dessus du cartouche et un peu décalé vers la droite,
inscription en cercle sur le pourtour "Association Amicale et Philanthropique des Anciens Spahis Le Burnous".

Ruban de 37 mm de largeur vert, avec une bande rouge de 3mm de largeur placée à 1 mm de chaque bord. L'insigne agrafé sur le ruban comporte une banderole émaillée bleu, blanc et rouge dans laquelle est inscrit de gauche à droite: "26.6 Le Burnous 1899".
Que cela soit sur l'agrafe ou sur la médaille, il y a une erreur au niveau de la date réelle de la fondation de la société.
Ce type daterait des années 1900 puisqu'il est mentionné dans l'ouvrage du lieutenant Sculfort édité en 1912.

3e type: Médaille similaire au modèle précédent. Elle se distingue de celui-ci par:
A l'avers:
Absence de signature du graveur,
un casque colonial à fond plus haut,
cheveux de l'effigie plus rassemblés dans le cou,
inscription "Honneur et Patrie"

Au revers:
Absence de signature du graveur,
cartouche rectangulaire très décalé vers la gauche,
inscription ramassée en petites lettres sur quatre lignes et nettement décalée vers le haut à droite
On note une nette différence dans la bélière qui est liée d'un ruban vers le bas remplaçant la boule existant dans le deuxième type. Ruban de 37 mm de largeur également mais avec une bande rouge de 4,5 mm de largeur placé sur chaque bord. L'insigne agrafé est davantage formé en U et la banderole tricolore et nettement plus large.

La date de la création de ce 3e type n'est pas connue mais d'après Symboles & Traditions elle se situe vraisemblablement dans les années ayant suivies la fin de la Première Guerre Mondiale.

Il existe un 4e type créée en 1954 mais que nous ne possédons pas encore. Celui-ci fera l'objet d'une prochaine mise à jour.

Burnous_avers_CR.jpg

Si vous souhaitez voir ces médailles en grand format, cliquez dessus.


Burnous_revers_CR.jpg

En mémoire d'Ali Bellout (1893-1957). Ancien spahi demeurant à Philippeville, il portait en permanence sur sa veste la médaille du Burnous, il circulait dans une rue de sa cité le 6 septembre 1957 lorsqu'il a été assassiné par le FLN.


Sources: > Le Burnous ; Symboles & Traditions n°92 p.46 et 47