Fantasia

Lucien Rousselot (1900-1992) fait partie des grands noms de la peinture militaire. Membre de La Sabretache, peintre titulaire des armées, il s’illustre dans la réalisation de grandes séries de planches relatives à l’épopée impériale et à l’armée française. Il publie notamment, entre 1943 et 1971, une série de 106 planches documentaires : « Les Uniformes de l’Armée française ». C’est une œuvre magistrale qui demeure encore aujourd’hui pour la plupart des amateurs un ouvrage de référence.

Dans son atelier, véritable musée miniature, le visiteur pouvait découvrir, entre autres trésors, d’admirables figurines à cheval d’environ 40 centimètres de hauteur, réalisées avec l’aide de son épouse, entièrement équipées et armées. Produites en très petit nombre, ces figurines sont des plus recherchées.

En tant qu’illustrateur, il réalisera pour des programmes et des cartes de vœux régimentaires de très belles planches comme celles présentées ci-dessous.

 

Spahi algérien illustrant une carte de vœux du 8e Spahis en Indochine.

 

Spahis algériens illustrant une carte de vœux du 8e Spahis.

 

Spahi marocain illustrant une carte de vœux du 2e Spahis marocains en Indochine.

 

Spahi marocain, planche tirée d’un programme du  »Concours hippique de Paris » de 1936 auquel un escadron du 4e Spahis marocains a participé.

N »hésitez pas à nous suivre sur: https://www.facebook.com/spahis.fr/

Read more

Après la Seconde Guerre Mondiale, le 7e Régiment de Spahis Algériens est transformé en 7e Groupe d’Escadrons de Spahis Algériens. Troupe de prestige, les cavaliers du 7e GESA vont être une vitrine de prestige pour l’armée d’Afrique jusqu’au début des années 1960. A ce titre les escadrons du 7e GESA participent à plusieurs défilés sur les Champs Élysées lors des festivités du 14 juillet ainsi qu’ à de nombreuses représentations lors de fêtes hippiques. Ce reportage nous présente une fantasia réalisée par les spahis du 7e GESA lors d’une visite officielle en Hollande en 1958.

Read more